Etre attentif aux ressources

Un regard positif ou un regard négatif ?

 

La France est un des pays les plus prospères du monde. Beaucoup d’étrangers admirent et envient notre art de vivre. Pourtant les Français sont plus pessimistes que beaucoup de peuples qui vivent dans des circonstances infiniment plus pénibles. Dans notre pays de grincheux, il semble que toute réforme soit impossible.
Je navigue souvent sur Facebook et je lis beaucoup de messages postés par mes amis. Peu sont positifs, beaucoup sont négatifs.


J’ai participé à un grand nombre de projets de développement, dans la plupart d’entre eux la tendance était de se focaliser sur les problèmes de la communauté cible, en ne portant aucune attention à ses ressources. 

J’ai commencé ma carrière professionnelle comme conseiller psychologue dans l’enseignement. J’étais chargé de suivre plusieurs collèges d’enseignement secondaire et de coopérer avec les enseignants pour prévenir les cas d’inadaptation scolaire.  A ce titre, je participais régulièrement aux conseils de classe où les enseignants discutaient de la situation des différents élèves. J’étais frappé par le caractère le plus souvent négatif des observations faites à propos des élèves et qui se retrouvaient d’ailleurs sur les livrets scolaires : “Ne travaille pas assez »… “Souvent dissipé“… “Ne sait pas s’organiser“… “Des efforts mais manque de connaissances de base“… De trimestre en trimestre, aucun changement n’était sensible : les mêmes élèves recevaient les mêmes observations.

 

Si l’on est focalisé sur les problèmes d’une communauté tout en ignorant ses ressources, on ne peut pas susciter son développement car on va être condamner à l’assister, sans jamais pouvoir l’aider à se prendre en charge. Les gens qui se prennent en charge et progressent sont ceux qui sont conscients des ressources qu’ils possèdent. 

 

Ceci est vrai aussi bien au plan individuel qu’au plan collectif. Si vous analyser d’abord les défauts, les faiblesses d’un enfant, vous allez sans cesse le critiquer et peu à peu détruire en lui l’estime de soi. Sans estime de soi, aucun développement personnel n’est possible car on reste enfermé dans un complexe d’échec.

 

Dans l’action sociale, comme dans l’éducation, il y a deux stratégies possibles. La première est fondée sur l’analyse des risques. La seconde sur l’analyse des ressources.

 

L’analyse des risques

Toute personne vit dans un environnement présentant un grand nombre de facteurs de risque : la pauvreté, la maladie, l’abandon et la solitude, les événements traumatiques, l’oppression sociale, l’échec scolaire, l’intolérance, la violence, la discrimination, etc.

 

Historiquement, les sciences sociales et du comportement ont d’abord adopté une approche fondée sur l’analyse des risques et des problèmes. Les travailleurs sociaux tentaient d’identifier les facteurs de risque existant dans les familles comme l’alcoolisme, le chômage, la délinquance, les conduites anti-sociales, etc. L’hypothèse de base était qu’il y avait une relation de cause à effet directe entre un facteur de risque existant dans l’environnement et une problème de comportement chez l’individu.

 

Mais le fait de relever des facteurs de risque existant dans une communauté comme les familles disfonctionnelles, l’alcoolisme ou la consommation de drogues n’aide pas à développer des stratégies pour trouver  des solutions à ces problèmes. Pas plus que le fait d’évaluer un élève comme “paresseux“ ou “dissipé“ n’ aide à définir une stratégie de changement.

 

Bien plus des études longitudinales faites dans des milieux “à risques“ ont donné des résultats étonnants : certes dans ces milieux, un certain pourcentage d’enfants montrent des problèmes de comportement, mais la majorité grandissent normalement et deviennent des adultes sains et compétents.

 

L’analyse des ressources

On peut tirer de ces observations la conclusion qu’il n’y a pas de relation de cause à effet directe entre un facteur de risque et un problème de comportement. La majorité des enfants qui vivent dans un milieu “criminogène“ ne deviennent pas des criminels. La raison en est que les facteurs de risque ne sont pas les seuls à jouer. Il y a aussi des facteurs de protection ou facteurs de résilience.

 

Le concept de résilience vient du monde de la physique, on dit, par exemple, qu’un matériel est “résilient“ s’il reprend sa forme et sa position originelle après avoir été soumis à des forces qui l’ont aplati ou tordu.

 

Même dans des environnements où les facteurs de risque sont nombreux, il existe des facteurs de protection à l’intérieur des familles, des écoles, des groupes de pairs qui permettent aux enfants d’être “résilients“, c’est-à-dire d’acquérir la capacité de récupérer rapidement après avoir souffert de maladies, de traumatismes ou de mauvaise influence. 

 

Dès lors la stratégie efficace sera d’identifier dans l’environnement et dans la personnalité même des enfants les facteurs de protection, c’est-à-dire les ressources, et de les développer au maximum pour rendre la résilience possible.

 

Un regard positif sur la communauté ou sur la personne, c’est-à-dire un regard focalisé sur les qualités, sur les ressources est bien le prérequis pour tout développement.  C’est le conseil que le vieux maître Baden-Powell donnait aux responsables scouts :

 

…Cest l'affaire de l'instructeur - et cette tâche est des plus intéressante- de découvrir dans chaque garçon et de lui faire sortir ce qu'il a en lui, puis de s'emparer de ce qui est bon et de le développer, à l'exclusion de ce qui est mauvais. Il y a cinq pour cent de bien, même dans le plus mauvais caractère. Le jeu consiste à le découvrir et à le développer jusqu'à une proportion de 80 ou 90%. Ça, c'est l'éducation, et non plus l'instruction. 

Baden-Powell préconisait de porter un regard optimiste sur l’enfant et de prendre en considération ses qualités plutôt que ses défauts afin de développer les qualités jusqu’au point d’étouffer les défauts.

 

Sachons garder cette leçon si nous voulons être des acteurs de changement efficaces aussi bien dans le domaine social et politique que dans le domaine de l’éducation et du développement personnel. Portons notre attention sur les ressources plus que sur les problèmes car c’est seulement le développement des ressources qui permettra d’apporter des solutions aux problèmes.

 

Dominique Bénard


Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    Sophia Fleitas (mardi, 07 février 2017 12:02)


    Remarkable issues here. I am very satisfied to look your article. Thank you so much and I'm taking a look forward to contact you. Will you kindly drop me a mail?

  • #2

    Palmer Piggott (mardi, 07 février 2017 17:53)


    Your style is very unique compared to other folks I've read stuff from. Thank you for posting when you have the opportunity, Guess I will just book mark this web site.

  • #3

    Katie Zipp (mercredi, 08 février 2017 01:53)


    It is not my first time to pay a quick visit this website, i am visiting this website dailly and take pleasant information from here every day.

  • #4

    Reynalda Billiot (mercredi, 08 février 2017 07:49)


    Hello there! I could have sworn I've been to this web site before but after looking at a few of the posts I realized it's new to me. Anyhow, I'm definitely delighted I came across it and I'll be bookmarking it and checking back regularly!

  • #5

    Vincenzo Pellegrino (mercredi, 08 février 2017 11:10)


    Excellent post. I was checking constantly this blog and I'm impressed! Very helpful info specially the ultimate part :) I take care of such info much. I used to be seeking this particular information for a very long time. Thanks and best of luck.

  • #6

    Ulysses Calder (mercredi, 08 février 2017 23:01)


    It's going to be finish of mine day, except before end I am reading this impressive post to increase my knowledge.

  • #7

    Connie Avans (mercredi, 08 février 2017 23:16)


    Good article. I'm going through a few of these issues as well..

  • #8

    Willette Lemaster (jeudi, 09 février 2017 01:54)


    Pretty nice post. I just stumbled upon your weblog and wished to say that I have truly enjoyed surfing around your blog posts. In any case I will be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon!

  • #9

    Delinda Boren (jeudi, 09 février 2017 04:37)


    Just wish to say your article is as surprising. The clearness in your post is just cool and i can assume you're an expert on this subject. Fine with your permission allow me to grab your feed to keep up to date with forthcoming post. Thanks a million and please carry on the rewarding work.

  • #10

    Coy Kovacich (jeudi, 09 février 2017 06:51)


    At this time it appears like Wordpress is the top blogging platform out there right now. (from what I've read) Is that what you are using on your blog?

  • #11

    Berneice Vantrease (jeudi, 09 février 2017 09:34)


    Good day! I just would like to give you a big thumbs up for your excellent information you have got right here on this post. I'll be coming back to your blog for more soon.

  • #12

    Connie Avans (jeudi, 09 février 2017 09:54)


    Hi i am kavin, its my first occasion to commenting anyplace, when i read this paragraph i thought i could also make comment due to this sensible piece of writing.

  • #13

    Teofila Needleman (vendredi, 10 février 2017 02:44)


    First off I want to say fantastic blog! I had a quick question that I'd like to ask if you do not mind. I was curious to know how you center yourself and clear your mind prior to writing. I have had a difficult time clearing my mind in getting my ideas out there. I truly do take pleasure in writing but it just seems like the first 10 to 15 minutes are usually lost simply just trying to figure out how to begin. Any suggestions or hints? Cheers!

  • #14

    Cyndy Maly (vendredi, 10 février 2017 03:04)


    I've been exploring for a little bit for any high-quality articles or blog posts on this sort of house . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this site. Studying this info So i'm satisfied to exhibit that I have an incredibly excellent uncanny feeling I came upon exactly what I needed. I most unquestionably will make sure to don?t disregard this web site and provides it a look on a relentless basis.

  • #15

    Kendal Cuthbert (vendredi, 10 février 2017 03:55)


    After I originally commented I appear to have clicked on the -Notify me when new comments are added- checkbox and now whenever a comment is added I get four emails with the exact same comment. Is there an easy method you are able to remove me from that service? Kudos!